Imprimer

Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Actualités

  • Franck Dubosc, la cinquantaine lui va si bien
  • Marina Kaye, rien que pour vous

Rechercher

un événement

Par mots clés

Par date


Abonnez vous
// Une comédie à découvrir au Théâtre / Vendredi 8 décembre - 20h30

Fanny Cottençon et Sam Karmann se livrent à de Petits crimes conjugaux

2 acteurs de talents, l'amour au cœur de l'histoire d'Eric Emmanuel Schmitt qui signe là une très belle pièce. Gilles est victime d’un mystérieux accident. Amnésique, étranger à lui-même, il revient chez lui auprès de Lisa, sa femme depuis quinze ans. Qui est-il ? Qui est Lisa ? Comment vivait leur couple ? À découvrir au Théâtre le vendredi 8 décembre à 20h30.

Fanny Cottençon et Sam Karmann se livrent à de Petits crimes conjugaux
À partir de ce qu’elle lui raconte, il tente de recomposer son existence. Mais si Lisa mentait ?... Est-il bien tel qu’elle le décrit ? Est-elle seulement sa femme ? Un suspense étonnant sur le couple à la recherche de la vérité. Une comédie noire pleine de surprises où le marivaudage alterne avec la guerre totale.


« Il existe des milliers de pièces sur l’amour qui commence, des centaines sur l’amour qui finit, mais fort peu sur l’amour qui dure. Il semblerait que le théâtre n’accepte les amants que débutants ou retraités. Les rares exceptions n’incitent guère à l’optimisme car lorsque Feydeau, Strindberg ou Ionesco nous dessinent des conjugalités à long terme, s’il y a toujours couple, il n’y a plus d’amour.


Depuis mon enfance, je me demande, au moment où le rideau tombe sur les jeunes mariés : que va-t-il se passer maintenant ? En achevant Petits Crimes Conjugaux, j’ai eu l’impression d’entrevoir une réponse : et si l’amour commençait une fois qu’on n’est plus amoureux ? » - Eric-Emmanuel Schmitt


Pour réserver, cliquez ici